Nashim Gargari (MX/QC)


TITRE : La planète Désert (2020)
Enregistré au studio de la compositrice 

Note : L’ajout de la pièce La Planète Désert, de Nashim Gargari, à cette section de « concerts enregistrés » ranime en quelque sorte le concept mis de l’avant par la série des iConcerts lancée par Akousma (alors Réseaux des arts médiatiques) en 2003. Avec cette série, qui a connu quatre « saisons » (2003, 2007, 2008 et 2010), Akousma rendait disponibles sur son site Web des enregistrements de pièces commandées par la société (depuis 1997, Akousma a commandé 54 œuvres, dont on trouvera la liste ici).
La Planète Désert a pu être commandée à Nashim Gargari avec l’aide du programme DémART MTL, du Conseil des arts de Montréal, en 2020.


Nashim Gargari s'intéresse à la création et à la composition électroacoustique en reliant le domaine de l'art sonore environnemental avec la musique électronique, la composition pour piano, la performance live, la vidéo, l’improvisation, l’installation et l’art radiophonique.

Elle travaille à établir une collaboration entre la biologie, la conservation, l’éducation sur l'environnement et la composition sonore.

Sa musique a été présentée dans divers festivals, concerts et événements publics, tels que: World Electroacoustic Listening Room de l'Université CalState Fullerton, Sonic Landscapes en Californie (USA), le répertoire acousmatique pour enfants de Bruxelles (BE), le concours international de spatialisation du 21e festival international L’espace du son à Bruxelles (BE), au Festival MANCA de Nice (FR), à l’exposition FREEZE du Harbor Center de Toronto (On). À l'Université Concordia, à Montréal, elle a dirigé le Concordia Laptop Orchestra (ClorK) et elle participait avec Audiotopie à l'installation lumineuse et sonore SILO à Victoriaville (QC) dans le cadre du FIMAV en 2016. Elle a fait partie du premier festival de musique écoacoustique à Anchorage en 2017.

En 2018, la compilation « Sound Anthology » accompagnant le Vol. 42, no 1 du Computer Music Journal comprenait deux de ses pièces. Cette même année, Nashim Gargari spatialisait ses deux de ses compositions durant la 15e édition du festival Akousma de Montréal, à l'Usine C.


La planète Désert (2020) 12’ 30"
La Planète Désert est une composition nourrit de sons générés par les synthétiseurs analogiques RSF Kobol, AKS EMS et Korg MS20. Une trame sonore rythmique se construit au fil du temps et nous enferme dans une masse de fréquences contrôlée par des filtres variables. Une histoire synthétique se construit, qui rappelle le désert par ses bruits et leurs variations, et qui évoque un vent violent ainsi que des voix electroniques flottantes et éphémères. L’inspiration de cette pièce est venue de la crise climatique, qui accélère la désertification dans plusieurs secteurs fragilisés de notre planète.