13 octobre 2022

Soirée 3 - 
19h
Bloc_1


1345 Ave. Lalonde, Montréal, QC H2L 5A9

Achat de billets

JTTP 2022

Œuvres lauréates du premier prix à la 23ᵉ édition du concours Jeu de temps / Times Play (JTTP 2022) de la Communauté électroacoustique canadienne (CEC)

JTTP - Canada
Joseph Sims and Katie Finn
e (mi) (2022) 7:11 [A/V]

JTTP - Latin America
Elliot Yair Hernández López
Ritual (2021 / 5:25)
______________________________

Joseph Sims

Joseph Sims est un électroacousticien émergent qui se concentre sur la composition multicanal et la conception sonore pour les médias visuels. Avec des racines dans la musique folk, son approche compositionnelle reste ancrée dans l'intuition et met l'accent sur le potentiel cinétique de l'organisation sonore. Il doit à sa formation en arts visuels d’Avoir développé un vif intérêt pour les projets multidisciplinaires. Cela se traduit par une collaboration fréquente avec, des cinéastes et des artistes. Il termine actuellement son baccalauréat en études électroacoustiques à l'Université Concordia.

Katie Finn

Katie est une illustratrice et cinéaste d’animation émergente née à London, Ontario et vivant/travaillant actuellement à Montréal. Son travail incorpore un mélange de techniques analogiques et numériques, explorant de nouveaux médiums afin de servir les possibilités expérientielles et narratives de l'animation. Elle a terminé son baccalauréat en cinéma d'animation à l'Université Concordia en 2022. Katie fera toujours du cinéma d’animation!

Program

e (mi) est une composition audiovisuelle collaborative créée par Joseph Sims (son) et Katie Finn (animation). La pièce explore l'esthétique contemporaine et historique de la musique visuelle, affichant une variété de relations gestuelles et texturales entre le son et l'image. L'objectif était de créer même un statut hiérarchique dans les visuels et le son. Ceci a été réalisé par chaque artiste influençant les deux médiums à différentes étapes de la création. Les structures macro et mezzo ont été déterminées par une partition visuelle, tandis que l'énergie gestuelle et l'esthétique texturale ont été réalisées à travers le matériau sonore.
______________________________


Vanessa Massera

Vanessa Massera est spécialisée en musique électroacoustique, un médium qu’elle utilise pour exprimer des idées poétiques tout en étant ancrée dans les multiples espaces et environnements culturels qui nourrissent son inspiration.

Ses oeuvres ont été présentées, entre autres, lors des festivals EBU Euroradio Folk Festival (Russie), Svensk Musikvår (Suède), NWEAMO (Japon), EMUFest (Italie), Música Viva (Portugal), NYCEMF (ÉU), Sound Travels (Canada) et Aimaako (Chili). Sa pièce Éclats de feux a obtenu le 2e prix du concours Jeu de temps / Times Play (JTTP) de la Communauté électroacoustique canadienne ne 2016.

Après des études au Conservatoire de musique de Montréal (2008-12), elle reçoit un doctorat en 2019 de The University of Sheffield (RU) pour sa thèse Environment in Electroacoustic Music.

Programme


Border Crossing (2018) 10’21"

Border Crossing est une œuvre qui a fait partie d’un jeu de rôle grandeur nature (JRGN; en anglais: Live-Action Role-Play [LARP]) réalisé au Royaume-Uni et dont le thème était la crise des migrants en Europe. Ce JRGN visait à conscientiser aux défis que ces gens doivent relever et aux conditions dans lesquelles ces défis se présentent. Border Crossing est la représentation symbolique du passage, à l’aveugle, du pays d’origine au suivant, sans savoir à quoi ressemble la route ni combien de temps le trajet durera.

[electrocd.com]

L’œuvre a été réalisée en 2017-18 à l’EMS (Stockholm, Suède) et a été créée le 24 mai 2018 durant l’événement The Quota au The Gaol, à Oakham (Pays de Galles, RU). Elle est une commande du Avalon larp studio. Merci à Martine Svanevik pour cette belle collaboration.



Philippe-Aubert Gauthier

Philippe-Aubert Gauthier est artiste, ingénieur mécanique, maître ès sciences, docteur en génie mécanique (acoustique) et professeur à l'Université du Québec à Montréal, à l'École des arts visuels et médiatiques. Son travail est à la croisée des arts, des sciences et des technologies. Il a produit plus d'une cinquantaine d'œuvres en musique, arts sonores et numériques. Initialement formé à la basse électrique, il a progressivement transposé sa pratique musicale et sonore vers le monde de l'électronique et de l'informatique. Il est actuellement directeur associé du Centre for Interdisciplinary Research in Music, Media and Technology.

Site web
︎︎

Programme


Une idée apparaît, c’est effrayant, la métaphore se déplace (2022) 16’

Assemblage. Une somme chronologique d’appariements improbables de sons et d’influences alliant littérature, réalisme magique, culture populaire, musique ultra-pop, penchants bruitistes, drone, électronique, acoustique, silences et chatoiements rythmés. D’apparence arbitraire, c’est une somme de citations nichées qui édifie ce montage ponctué d’improvisations parcellaires, morcelées. Un magma de contrastes dénudés. Parties, mouvements et notes se confondent dans un labyrinthe d’électroniques et de modulaires.  



13 octobre 2022

Soirée 3 - 
20h
Bloc_2


1345 Ave. Lalonde, Montréal, QC H2L 5A9

Achat de billets

Antoine Lussier

Antoine Lussier se passionne pour l’onde sonore depuis toujours. Il a enchaîné durant plusieurs années des tournées internationales avec son groupe Ion Dissonance (guitariste, compositeur), mais aussi au sein de formations pop, rock, hip-hop, blues et tzigane. Actuellement ingénieur du son et producteur, allant de la réalisation à l’enseignement, il poursuit cette aventure musicale en œuvrant dans la composition acousmatique, ainsi que dans les différents secteurs de la musique à l’image (sonorisation de court métrage et création musicale et sonore pour le jeu vidéo). Diplômé du baccalauréat en musiques numériques de l’Université de Montréal, il poursuit sa maîtrise en recherche-création dans ce même établissement. Son dévouement pour la recherche se dessine dans le but d’approfondir les fonctions de l’instrument qui lui a permis d’en arriver là: le studio.

Programme

Disjonction (2018) 10’30"

Différentes possibilités de manipulations temporelles offertes par le montage ont été explorées lors de la composition de Disjonction. Grâce à la synthèse et à l'enregistrement sonore, de minuscules singularités ont engendré des constructions expansives. De ces gestes lumineux et de ces vastes mouvements, l'obscurité apparaît. Une aura mécanique et électrique alimente la pièce d'un point de vue matériel, traçant un parcours discursif à la temporalité incertaine; un parcours imaginaire d'une chronologie fragilisée par le désordre.



Crédit: Sébastien Chaput, 15 juin 2008, Berlin.


Franck Vigroux

Il évolue dans un univers où se croisent musique, théâtre, danse et vidéo. Sans barrières de style il parcourt un temps les scènes des musiques expérimentales et improvisées puis son évolution musicale le mène vers les musiques électroniques. Parmi ses nombreuses collaborations musicales on peut citer Elliott Sharp, Mika Vainio, Reinhold Friedl, Kasper T. Toeplitz, Phill Niblock ou encore l’Ensemble Ars Nova. Après avoir réalisé des «albums concepts», des films expérimentaux, collaboré avec des auteurs de théâtre, poètes sonores et autres chorégraphes, il s’intéresse de plus en plus aux formes audiovisuelles live et à l’écriture de plateau, ce qui le mène peu à peu à mettre en scène sa musique à travers des spectacles pluridisciplinaires. A partir de 2010, il monte ses premières productions avec la compagnie d’Autres Cordes. Ses disques sont édités par les labels Raster Media, DAC Records, Radio France Signature, Leaf, Cosmo Rhythmatic, Erototox.

Site web

Programme 

Matériaux II (2018) 20’00"

Matériaux II s’inscrit dans la continuité de mes pièces électroacoustiques Matériaux et Tension, ce type de textures, de masses en mouvement, de ruptures et de dépouillement. Disons que je tourne et retourne dans tous les sens possibles une même dramaturgie musicale depuis plus d’une décennie, et qu'encore une fois j’espère en tirer un nouveau "récit". Il s’agira d’un concert live, avec mes instruments hardware habituels, qui s’appuiera sur une structure et des matériaux sonores bien précis mais avec une part de flexibilité dans mon rapport au temps, influencée par l’acoustique de la salle, que je ne connais pas, le système que je ne connais pas non plus, bref une partie de la forme elle même de la pièce possède une part d’inconnue… et c'est tant mieux !




Crédit : Quentin Chevrier

Myriam Boucher

Compositrice sonore et visuelle, Myriam Boucher vit et travaille à Montréal, Canada. Son travail sensible et polymorphe porte sur la relation entre la musique, le son et l’image. Fascinée par la nature, elle crée de la musique visuelle inspirée du paysage et du rapport que l’être humain entretient avec celui-ci. Sa création est orientée vers des œuvres de musique visuelle, de performance audiovisuelle, de paysages sonores et de projets immersifs.

Programme

The Tuning of the Fields (2022) 25’ - création

The Tuning of the Fields est une performance audiovisuelle cherchant à évoquer ces moments de solitude et d’émerveillement, et ce sentiment de temps suspendu qui nous habite à l’écoute du chant des grillons, les yeux fermés, la nuit, étendu dans un champ.



Crédit : Renée Lamothe


13 octobre 2022

Soirée 3 - 
21h
Bloc_3


1345 Ave. Lalonde, Montréal, QC H2L 5A9

Achat de billets

Thomas Ankersmit

Thomas Ankersmit est un musicien et artiste sonore basé à Berlin et Amsterdam. Il joue du synthétiseur modulaire Serge, en direct et en studio, et collabore avec des artistes comme Phill Niblock et Valerio Tricoli. Sa musique est publiée sur les labels Shelter Press, PAN et Touch, et combine des détails sonores complexes à une puissance électrique brute, avec une expérience sonore très physique et spatiale. Les phénomènes acoustiques tels que les infrasons et les émissions otoacoustiques (sons émanant de l'intérieur de la tête, générés par les oreilles elles-mêmes) jouent un rôle important dans son travail, tout comme une mauvaise utilisation délibérée et créative de l'équipement.

︎

Programme

– Création (2022) 20’00"

Pour ce concert, Thomas Ankersmit présentera du nouveau matériel, basé sur une structure souple plus proche des ambiances cinématiques et de la musique concrète que son travail habituel ; ce projet est une commande de la Fondation Gaudeamus (Pays-Bas).


Une musique formée d’une succession de scènes et de perspectives sonores créés sur le synthétiseur analogique Serge Modular, sans aucun effets numériques ou autres manipulations. La musique s’insère dans la tension entre l’abstraction et la représentation, alors que Thomas Ankersmit cherche à insuffler la vie dans le corps électrique de l’instrument.




Crédit  : Udo Siegfriedt



Jessica Ekomane

Jessica Ekomane est une compositrice et artiste sonore française établie à Berlin. Dans sa musique et ses installations souvent spécifiques aux lieux ou médiums qui l'accueillent, elle s'intéresse aux situations dans lesquelles le son agit comme élément de transformation pour l'espace et l'auditeur. Ses performances en quadriphonie, caractérisées par leur affect physique, recherchent un effet cathartique à travers l'interaction de phénomènes psycho-acoustiques, la perception des structures rythmiques ou l'alternance entre bruit et mélodies. Ce travail sonore se fonde sur des questions telles que la relation entre la perception individuelle et les dynamiques collectives, ou l'investigation des modalités d'écoutes et leur ancrage social. Son premier album Multivocal est sorti en 2019 sur Important Records. (Omaha).

Site web
︎︎︎

Programme 

Manifolds (2022) 17’27" – création canadienne

Manifolds est une commande de l’INA grm. Elle a été créée à Paris le 8 mai 2022 dans le cadre de la troisième édition de la série Focus, au Centquatre.





Crédit : Camille Blake