14 mars 2024
ÉLECTROCHOC No 4

Estelle Schorpp

Conférence 19h30 / Concert 20h
En codiffusion avec le Conservatoire de musique de Montréal

4750, Av. Henri-Juilien

Achat de billets


Estelle Schorpp est une artiste sonore, compositrice et chercheuse basée à Montréal. Elle est titulaire d’une maîtrise de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Elle est également diplômée de l’Université de Montréal, où elle a obtenu une maîtrise en création et composition sonore et rédigé une thèse intitulée Environnements sonores interactifs : une approche écosystémique, pour laquelle elle a exploré le potentiel des systèmes algorithmiques dans le cadre d’installations sonores interactives.

Elle utilise les outils et méthodes de recherche-création pour monter des projets qui portent un regard critique et créatif sur notre rapport à l'environnement sonore et médiatique. Intégrant des concepts issus de disciplines telles que les études sur le son, la théorie des médias, l'histoire des sciences, la philosophie, l'acoustique et la psychoacoustique. Son approche polymorphe allie performance, installation sonore et composition algorithmique, ainsi que communication académique et rédaction d'articles scientifiques.

Elle enseigne à la Faculté de musique de l'Université de Montréal (CA).

Son travail a été présenté dans des festivals tels que La Biennale di Venezia (IT), Ars Electronica (AT), MUTEK (MX, CA, AR, JP), Akousma (CA), FIMAV (CA), Le Mans Sonore (FR) , Exhibitronic (FR, DE), MuTeFest (FI) et dans des expositions collectives. Ses recherches ont été présentées lors de plusieurs colloques à l'ISEA22 (ES), au CIRMMT (CA), à l'Université de Montréal (CA) et à l'EHESS (FR). Elle a publié des articles en tant qu'auteur principal ou co-auteur dans Organized Sound, eContact! et dans la revue Cahier Louis Lumière. En 2016, elle reçoit le premier prix Exhibitronic pour sa composition électroacoustique Bagdad 9ème siècle. Elle est récipiendaire de plusieurs bourses de recherche-création.

Crédit: La Biennale di Venezia, vidéo Lucio Fiorentino.
Programme

À Venir